2.1.09

le nouveau visage



on recommençait avec l'illusion perpétuelle, d'une année sur l'autre, qu'il y aurait des choses à accomplir, des résolutions à prendre, des projets à mener à bien, que les mois agrémentés d'un chiffre inédit apporteraient leur lot de changements et de surprises, on s'embrassait à minuit parce que la tradition le voulait mais aussi parce qu'au fond de soi, quelque chose se brisait, entre nostalgie et tendresse, on se promettait que ce serait mieux, sur tous les plans possibles, on l'espérait, on en transmettait le vœu par voie électronique, en multipliant les envois puisqu'on en avait anéanti le coût, on s'imaginait magnanime et tolérant, animé d'une bienveillance lisse et parfaite, on affichait avec conviction son nouveau visage

3 Comments:

Anonymous Nicolas Bleusher said...

Ici, les auteurs ne cachent pas leur visage. C'est aussi pour cela qu'on aime venir les saluer...

16:02  
Anonymous Anonyme said...

mince c'est fort à chaque fois...


B.Nonyme

19:56  
Anonymous le plumitif said...

comment cet homme peut il tirer la quintessence de nos esprits et la retranscrire avec talent par quelques mots choisi.
La muse est de retour merci l'absinthe

19:54  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home