8.12.08

la proposition intéressante



le dernier jour servait traditionnellement aux courses, l'achat des choses que l'on avait repérées pendant le séjour et dont on avait la chance de se rappeler non seulement l'existence mais aussi l'emplacement, fallait-il encore que le parcours soit cohérent avec les adresses à visiter afin de perdre un minimum de temps pour atteindre un maximum d'efficacité, le dernier jour n'avait pour ambition que cela, en vue des préparatifs du voyage retour, parfois, pourtant, c'était ce jour précisément que l'on recevait une proposition intéressante, et l'on sacrifiait le plaisir attendu des autres au seul sien en se convainquant que c'était pour la bonne cause, finalement on courait les rues hors d'haleine en se maudissant de ne pas s'y être pris à l'avance, et le soir venu, on soupesait ses bagages avec désespoir et la fierté néanmoins d'avoir été capable de tant avec si peu

6 Comments:

Blogger Olivier said...

Bonjour,

J'aime beaucoup votre plume, en toute sincérité, j'ai lu vos textes et j'y suis très sensible.

C'est pourquoi je vous ai ajouté à mes liens. Venez faire un tour sur mon espace écriture aussi :

http://www.echineverbale.com

16:12  
Anonymous Coumarine said...

C'est comme pour les courses de Noël...malgré les résolutions qui se reprennent d'année en année...c'est quand même à la dernière minute qu'on effectue ses achats...
Enfin...pas tout le monde bien sûr..

16:25  
Anonymous lo said...

il y avait une autre échine au début de l'emploi de temps, olivier
une écriture très sensible, une musique triste et belle — qui a disparu, hélas
merci de votre visite
et à coumarine : si, tout le monde
lo.

16:43  
Blogger Olivier said...

Tu dois sûrement parler de ce blog : http://echine.blogspot.com/ tu peux retrouver l'auteur ici : http://www.myspace.com/lessecretsdediego il fait de superbes chansons. Je m'étais aussi intéressé à ce blog car il avait le même nom que le mien ;) J'ai pas été déçu de la rencontre !

20:11  
Anonymous mohamed said...

Et si on oubliait le temps qui passe ou le temps que l'on a perdu.

12:44  
Anonymous lo said...

et si l'on n'oubliait rien, mohamed?
très amicalement,
lo.

12:36  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home