27.12.08

laura



on m'avait confié un secret, comme quoi la réussite d'un projet ou l'exaucement d'un vœu passait par la foi inébranlable en son occurrence et j'avais souri, comme je souriais lorsque l'horoscope du quotidien régional écrivait que mon attente allait prendre fin ou que les nouvelles, jusque là décevantes, me mettraient du baume au cœur dans les prochains jours, l'agent spécial dale cooper de son côté préconisait de s'octroyer un cadeau par jour, une chemise, du parfum ou pourquoi pas : une tasse de ce délicieux café que servait norma jennings, j'avais commandé une part de tarte à la myrtille avec confiance en me rappelant que mon premier livre s'appelait laura, les hiboux n'étaient pas toujours ce qu'ils semblaient être

3 Comments:

Anonymous lidia said...

une tarte aux myrtilles... j'adore cueillir ses bestioles, sous les bois, à la fin de l'été quand les hiboux sommeillent et que laura (ma fille) est occupée à ses choses.
bonne augure, mais tu sais lo, je te déteste un peu là, ça me donne des envies que je n'assouvirai pas.
Pas de tartes aux myrtilles ce soir. Quiero y no tengo.

19:46  
Anonymous lo said...

buen año nuevo, lidia
lo.

18:02  
Anonymous Anonyme said...

J'ai rencontré une laura un jour près d'un palmier, les cheveux courts et la dédicace légère, elle a levé les yeux. Plus tard, je la croisais au milieu des livres et puis pouf me voilà loin. Une pensée fraîche vers tous ces personnages en un lot,une bonne année à LauLo.

21:06  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home