18.11.08

la confirmation



je me souvenais du premier soir à paris, que je considérais comme tel parce qu'il avait été celui de ma libération, je revenais de montlhéry où le troisième régiment d'infanterie de marine avait finalement perdu patience et accepté la possibilité que je sois réellement une fille dans le corps d'un garçon, j'avais pris un train à bout de souffle, puis une correspondance qui m'avait déposé à censier à la tombée de la nuit, j'avais ouvert de grands yeux en redécouvrant les vitrines des magasins et l'affluence dans les rues, le retour à la vie civile avait gonflé mes poumons d'un air saturé de gaz d'échappement qui me comblait et je rayonnais bel et bien, épuisé par le mois d'emprisonnement mais survivant avant tout, j'avais eu gain de cause face à la pire des administrations et c'était sans doute là la plus belle de mes victoires, paris serait éternellement liée à cette confirmation

2 Comments:

Blogger Appels d'air said...

Le service civil n'avait pas cours?

21:07  
Blogger susane said...

J’adore vraiment ce que vous faites je me demande comment j'ai pu rater votre blog.

Consultation voyance gratuite

11:08  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home