11.10.08

les écrans



on passait d'un écran à l'autre, ce n'était pas une décision raisonnée plutôt un réflexe, on allumait les ordinateurs le matin, on vérifiait les messages, tu lisais l'actualité, on potassait internet et ses ramifications, tu t'asseyais dans le salon, soit je restais sur le tapis, à tes pieds, avec mon propre appareil, soit je l'emportais dans la cuisine où la position assise, le dos droit, me permettait de travailler en longueur mes textes, généralement c'est toi qui allumais la télévision, tu zappais sur les chaînes d'information pour en comparer les données à celles que tu avais récoltées sur la toile, je quittais mes fictions littéraires pour te proposer un film ou une série, il arrivait que l'on se révolte, on s'habillait à la hâte pour aller boire un café à l'extérieur, j'emportais un livre et tu lisais les journaux sur les terrasses, l'idée lumineuse d'aller au cinéma nous surprenait souvent au même moment

3 Comments:

Anonymous mohamed said...

D'une image à l'autre... Et si on passait derrière l'écran!

12:24  
Anonymous Lidia said...

Tu sais, je suis devant mon écran sans mots au bout de mes doigts.
Parfois, je ne te lis pas, je te regarde...

13:04  
Blogger Molécules d'amertume said...

et les écrans lient lorsque l'absence fait le vide

23:37  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home