28.8.08

le landau



on buvait un café dans le vieux nice, tu m'avais laissé en terrasse pour aller prendre des photos, je terminais le livre de mazarine pingeot sur l'infanticide que je trouvais intelligent et nécessaire au regard de la façon dont les médias utilisaient le fait divers comme exutoire, une jeune mère avait choisi sa table à côté de la mienne, elle avait abandonné la garde de son landau au serveur pour aller aux toilettes, le serveur m'avait refilé le bébé sans complexe, entre mes mains le crime impardonnable et l'acte d'amour extrême se confondaient tandis que dans mon angle mort deux minuscules pieds bataillaient avec un mobile en peluche, tu avais dit en me retrouvant que tu avais bien travaillé, je gardais le silence en pensant que moi aussi

8 Comments:

Anonymous Anonyme said...

vous êtes en grande "forme" mutuelle...je trouve.

19:52  
Anonymous Lidia said...

J'aime beaucoup. La photo est magnifique, un landau géant...

09:46  
Blogger Appels d'air said...

En somme vous récupérez le bébé et l'eau du bain.

16:16  
Blogger Appels d'air said...

Mes pas ... une fois encore, qui me conduisent ici.
Bon week-end,

16:14  
Anonymous is* said...

merci encore pour ces mots et ces images si bien choisis...

11:33  
Blogger natouO said...

tiens eh bien je cherche une nounou pour le mois de mars 2009... et un bon photographe pour fin decembre 2008...ça vous tente?

14:24  
Anonymous lo said...

seras-tu prête, nat, comme moi, à te plier aux exigences du photographe?
lo.

15:49  
Anonymous Sébastien said...

Tout à fait d'accord avec notre ami "anonyme".
Je vous trouve dans une forme remarquable et en parfaite "cohérence" comme rarement d'ailleurs.
C'est qui est troublant, c'est que c'est assez constant sur toutes les dernières notes.
J'aime vous lire/regarder avec autant d'admiration pour l'un que l'autre.
Quelle midinette je suis...

22:43  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home