6.8.08

les limites



de son vivant, mon oncle se targuait d'effectuer le parcours entre cannes et bourges en moins de six heures, il conduisait une renault espace, et plus tard sa twingo tambour battant, il pulvérisait des records comme s'il n'avait pas de temps à perdre, ce que l'avenir allait confirmer, on était parti à huit heures du matin pour éviter la chaleur, on avait pourtant cuit une heure dans la voiture immobilisée par un camion en travers des trois voies de circulation que les services de la route ne parvenaient pas à dégager, on était arrivé à destination à vingt heures en respectant les limitations de vitesse et les pauses réglementaires, on n'était pas pressé de mourir

4 Comments:

Anonymous Nicolas Bleusher said...

Photo "impressionnante" ...

14:24  
Blogger Appels d'air said...

Qui, où est ce colosse?
Balthazar

07:14  
Anonymous Lidia said...

Pourquoi mourir pressé et compressé entre deux véhicules ?
Si l'on a le choix, il faut prendre son temps pour mourir,c'est vrai quoi, on ne meurre qu'une fois, autant savourer... : )
Sur la photo, le géant, c'est toi.

10:14  
Anonymous lo said...

A72, aire des suchères, balthazar — pour le où?
pour le qui? voir les commentaires flatteurs, du moins le croit-on, de nicolas et de lidia
lo.

17:10  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home