18.8.08

les feux de l'amour



on emportait systématiquement trop de choses, du travail en cours, des dvd en retard, des livres en attente, je me chargeais de méthodes de langue persuadé que je trouverais à la campagne le temps d'en avancer enfin l'apprentissage mais le rythme des vacances était calqué sur celui des repas, les courses à faire et la diffusion des feux de l'amour que ma grand-mère suivait depuis de nombreuses années, davantage pour être fidèle à une image d'elle que sa famille aimait colporter que par réel intérêt et je la regardais fermer l'œil pendant les épisodes dont elle avait lu le résumé à l'avance pour ne pas être prise à défaut, et s'indigner ensuite parce que les femmes de victor ne lui laissaient vraiment pas une seule minute à lui

3 Comments:

Anonymous le plumitif said...

ainsi l'on comprend mieux la vie trépidante des femmes au foyer me glisse à l'oreille une personne proche de moi

21:32  
Blogger Appels d'air said...

Elle savait que les roses finiraient par flétrir, elle avait lu et relu le prochain épisode.

10:54  
Anonymous Lidia said...

J'adore.

13:20  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home