7.6.08

les apparences



le cheveu était blanc, coupé court, l'œil bleu, vif, la mine joviale, inchangée, l'accoutrement tout en couleurs de saison, un polo rayé qui illuminait la présence sympathique, on avait échangé quelques informations et on avait appris que le cerveau souffrait, la médecine intervenait, la chirurgie y allait de ses techniques de pointe pour que le corps survive, l'homme avait ri en résumant la situation, il attendait sagement que ça passe, on s'était quitté sur une orchidée fuchsia, on savait d'expérience que les apparences sont parfois trompeuses

2 Comments:

Blogger temps said...

Les apparences sont souvent douteuses tant l'art de tromper c'est développé ces jours-ci.
Cordialement

15:00  
Anonymous Lidia said...

Etait-ce de ces pudeurs qui rendent les hommes magnifiques et géants ?
Et qui a gardé l'orchidée ?

19:29  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home