2.6.08

le nouveau corps



on s'était levé de bonne heure, j'avais commencé la journée en faisant des exercices de musculation devant la fenêtre ouverte, mon corps ne comprenait pas ce qui se passait, il hésitait entre souffrance et plaisir d'être mu, un petit-déjeuner spartiate avait suivi, tu m'avais demandé si j'avais conscience du jour particulier que l'on vivait, je ne voyais pas, dans un grand magasin du centre ville, avais-tu repris, des vendeurs de produits éditoriaux faisaient leur boulot qui n'était plus le mien, j'avais porté la main à la bouche sous le coup de la surprise, soudain j'étais neuf

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Dis c'est quoi des "vendeurs de produits editoriaux"?

B.

23:56  
Anonymous lo said...

B.éta, va!
lo.

11:35  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home