5.6.08

l'accrochage



l'accrochage des photographies de new york avait demandé cinq heures, du choix définitif des clichés à la mise en place rigoureuse des cadres le long de la galerie, je n'avais pas repris le travail à la librairie mais sous ton œil d'artiste, je m'y affichais, américain pour un mois supplémentaire, on avait fêté ta première exposition personnelle au mac do, avec le décalage horaire c'était la fin de la matinée dans la grosse pomme, on était quasiment raccord

jeanpierre paringaux, l'emploi du temps, fnac de nice

3 Comments:

Anonymous Lidia said...

J'aime passer par ici.
Des morceaux de vies s'imbriquent en formant un chemin.
Accrocher donc...

10:02  
Anonymous lo said...

merci, lidia
lo.

14:06  
Anonymous Anonyme said...

c'est étrange ces/ses photos avec toi à la fnac...je les ai regardé elles sont chouettes...mais quelle synchronisation avec ton départ!Comme une présence...un présent!

20:50  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home