24.9.06

wonderful



ç'avait été particulier, non pas que la ville avait changé, mais peut-être à cause de l'auteur qui était là, auprès de moi, dont la langue était différente des autres, la voix unique et la poésie rare, je regardais la ville avec ses yeux, j'étais sensible à la lumière métallique du crépuscule sur la gare, les travaux du tramway étendaient leur réseau goudronné sur les trottoirs bancals, il avait dit qu'à son arrivée le ciel était cuivre, une nuit d'usine se profilait, sans que l'on en comprît la raison, l'horloge sur la vieille poste en brique rouge ressemblait à une big ben de fin du monde, il ne fallait pas chercher ailleurs ce qui était simplement là, il avait demandé pourquoi nice, j'avais répondu : l'amour, il trouvait que c'était une belle raison, qui valait bien plus que toutes les autres, il était monté dans son train, un unique voyage, peut-être le seul qu'il ferait jusque là, c'était suffisant

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home