20.9.06

les hommes sérieux



je ne sais pas s'il aimait les fleurs plus que moi, il n'était en tout cas pas capable de comprendre que je venais pour lui, de paris à toulouse, ou s'il le comprenait, ce qui comptait c'était son magasin, et le travail qu'il y faisait, la fidélité envers sa clientèle, une certaine qualité de service -c'est ainsi que l'on parle dans les grandes entreprises- qui justifiait quoiqu'il en fût tout sacrifice, même en amour, il secouait la tête quand je m'emportais, il disait que j'étais fou, il avait raison en ce sens que j'ai toujours représenté l'élément de folie dans le couple, et que, sans doute par exigence, j'ai toujours choisi des hommes qui avaient envers leur travail un sens de la responsabilité hors du commun, je crois que je n'aurais pas aimé qu'un homme cède à tous mes caprices, je l'aurais alors pris pour un rigolo, et si un rigolo tombait amoureux de moi, cela voulait dire que je ne valais pas mieux, les hommes qui m'ont aimé étaient des hommes sérieux, cela ne veut pas dire que l'on ne riait pas, ha! si vous saviez…

1 Comments:

Anonymous Victor Lamb said...

Je suis le Buster Keaton de la blogosphère :)

00:02  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home