15.9.06

la répétition

après plusieurs mois, tu t'étais posé la question de la répétition : tu te demandais si tu n'avais pas déjà utilisé les titres qui te venaient à l'esprit, et sans la mémoire de l'informatique, le doute t'aurait forcé à vérifier les notes les unes après les autres; de même avec les sujets que tu traitais, tu n'étais pas certain de ne pas avoir déjà formulé telle idée, même si d'une manière différente ou dans un autre contexte
tu avais eu peur de ne plus rien avoir à dire, tu avais laissé le doute t'envahir, puis peu à peu te paralyser
pourtant, à bien y réfléchir, la répétition était au cœur de l'œuvre, elle donnait un sens au travail d'une vie, la répétition, fût-elle naturelle ou forcée, permettait de tracer des lignes entre les textes, entre les livres, tu t'étais dit alors qu'au lieu de résister à la question, il fallait plutôt t'y soumettre, t'y abandonner; à l'extrême limite, il serait bon que les notes ne fassent rien d'autre que se répéter, et que les titres, écho les uns des autres, finissent par ne plus être qu'un seul et même titre, qui dirait en un mot l'essentiel

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home