11.1.10

la poupée rebelle



janvier avait la fâcheuse tendance d'ouvrir un champ libre et sans borne devant soi, et c'était généralement avec une panique conséquente que je l'abordais jusqu'à ce qu'une nouvelle inattendue, une opportunité ou une ruade nécessaire n'en balise l'horizon et me rende l'énergie que j'avais perdue quelque part entre le 24 et le 31 décembre devant un sapin transformé au fil des jours en cadavre et dont je veillais la dépouille à outrance, en m'accrochant désespérément au passé : en attendant, j'enfouissais ma quarantaine geignante sous la couette et serrais contre moi une poupée rebelle, tournant et retournant dans des rêves de cercles et de cendres dont son regard sévère me protégeait et son impassibilité me ramenait

1 Comments:

Anonymous charlotte said...

Pour passer à autre chose, il y a les soldes !

17:40  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home