10.11.09

l'attachement



je déjeunais au royal, un tartare au couteau particulièrement délicieux — après avoir hésité à prendre les boulettes sauce tomate, mais j'en avais assez des stoemp et autres spécialités —, sans plan d'attaque pour l'après-midi mais la viande avait sur moi un effet euphorisant et je décidais de suivre malgré tout le couple d'artistes jusqu'au parking pacheco au-dessus duquel s'élevaient les anciens logements administratifs, à présent désertés, délabrés et copieusement taggés, où l'un s'adonnait à son passe-temps favori tandis que l'autre errait, manifestement sous le charme de l'esplanade gigantesque qui ouvrait un point de vue inoubliable sur la ville, et je m'attachais à leur présence dans ce bruxelles inédit que je découvrais grâce à eux

1 Comments:

Blogger arn/ben said...

encore un sublime cliché
ben.

14:11  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home