7.2.09

les représailles



j'avais posé la tête sur l'oreiller et tu avais remarqué qu'il n'était pas dix heures, je n'avais pas rétorqué que c'était habituellement une phrase qui venait de moi, j'avais basculé le visage vers les chiffres sang du réveil en accusant le coup, tu avais demandé ce qui n'allait pas et la seule réponse à donner était le retour brutal de la haine qui envahissait mes tripes et gagnait le cerveau, tu avais proposé de me servir d'exutoire, afin d'éviter que je grille quelque nouvelle relation, ce dont j'étais capable sur un coup de tête ou un coup de plume, finalement on avait mangé une bûche cacao lait d'amande lexomil devant les mésaventures du cahier perdu du dieu de la mort et de son nouvel acquéreur — le ventre m'avait brûlé au milieu de la nuit, en signe de représailles

7 Comments:

Anonymous yagami said...

décidément on est en plein dedans quarante haine, visage de la mort et maintenant death note.....
passionnant non? pour le ventre tu aurais du manger une pomme....
Quel camp choisiras tu?
Attention de ne pas verser vers le MEllo? ni vers la "lumiere" en tout cas sache que tes amis seront"pres" de toi. Ne te brule pas les L

19:23  
Anonymous lo said...

que L tienne la suite prête pour mon retour de paris, yagami
domo arigato,
lo.

21:16  
Anonymous lidia said...

Une bûche ???
Lourd exutoire, trop sucré.
lo, les bûches ça finit toujours par brûler. Crise de foie ou de l'âge ?
Je t'offre une bonne quarantaine de fagots pour que tu n'aies pas froid.

18:07  
Anonymous lo said...

crise de f(r)oi(d), lidia
lo.

21:05  
Blogger François le niçois said...

quelques crises de foi ont fini sur un bûcher
pas toi, pas maintenant

23:24  
Blogger NatouO said...

c'est marrant nous devosn etre en symbiose je lecris juste moins bien que toi

15:08  
Anonymous Emily s said...

ce que ça me parle, ça . !

10:34  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home