31.1.09

la boulimie



j'avalais au dîner fromage du piémont, miel et pignons, la moitié d'un mille-feuilles d'aubergines, des ravioli au beurre parsemés de copeaux de truffe, un crumble aux pommes craquant, je commandais le midi suivant des linguine flambées au cognac, agrémentées de palourdes à l'ail, je terminais ton escalope de veau gratinée au four, mozzarella, sauce tomate et jambon cru dégorgeaient sur la viande chaude et fondante, je n'oubliais pas de boire un vin de sicile capiteux, un côte de provence raisonnable et le soir un demi-chianti à moi seul pour accompagner une pizza épaisse et grasse farcie de pepperoni, je digérais à la fleur d'oranger, le ventre arrondi, le lendemain j'élisais domicile sous la couette, je rassemblais une centaine de livres autour de moi, boulimique, et je changeais de régime

5 Comments:

Blogger NatouO said...

absolument fantastique!
je me suis crue en Italie le temps de la lecture!!!

00:10  
Anonymous Anonyme said...

il manque un soupçon de convivialité et de partage... pantagruel

18:46  
Anonymous Claire said...

C'est de la torture Lo! Tu as intérêt à m'emmener dans le resto du début dès que je remets les pieds à Nice (en mars). On vous met deux trois knedliky de côté pour le jour où vous viendrez nous voir... la vengeance peut se manger chaud, c'est dégoûtant pareil.

19:15  
Anonymous mohamed said...

A propos de boulimie et notammebt dans ma soif de découverte, je serais assez curieux d'avoir ton avis sur ce site:http://rougelarsenrose.blogspot.com/

21:16  
Anonymous lo said...

laure limongi, mohamed — pourquoi tout le monde me parle-t-il de léo scheer en ce moment?
si ça continue, je vais aller me réfugier à prague
lo.

12:37  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home