22.1.09

l'espoir



on avait perdu tes lunettes dans une boutique de fringues qui soldait des tee-shirts à l'effigie du futur président des états-unis, le vendeur nous avait demandé si l'on était pour, la question nous avait pris de court parce qu'il nous semblait que c'était évident, on était revenu quarante-huit heures après mais les lunettes avaient disparu, du moins avaient-elles été retrouvées puis perdues à nouveau et la boutique nous en proposait le remboursement intégral, en argent ou en marchandises, on avait pris le cash, un tiers de la somme initiale — on était honnête, les lunettes n'étaient pas neuves —, on avait poussé par hasard la porte du magasin deux jours après l'investiture, le vendeur avait brandi les lunettes avec un sourire de triomphe, on était allé retirer de l'argent et on avait fait l'échange en sens inverse, puis on s'était serré la main, lui et nous, sur le fait qu'obama incarnait bien un espoir, la preuve

5 Comments:

Anonymous lidia said...

Rires...
J'adore.
Il faut toujours se permettre d'espérer.
;-)

14:29  
Anonymous O.bas mots said...

la desillusion sera t'elle à la hauteur de l'espoir.
pourrons nous la voir de nos propres yeux ou bien faudra t'il se masquer nos yeux rougis (avec des lunettes)
O.bas maux

18:26  
Anonymous Anonyme said...

Je ne sais pas si "ces lendemains chanterons" ou pas mais j'ai une affection particulière pour ces petites histoires qui nous font garder une lueur espoir en l'espèce humaine.
F

21:16  
Anonymous Anonyme said...

l'espoir serait que l'auteur nous adresse ses formidables billets de façon plus régulière....:-(

19:57  
Anonymous lo said...

c'est la crise, monsieur
lo.

22:01  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home