15.10.08

la lumière



il y avait un problème avec la lumière mais je semblais le seul à le remarquer, on était en octobre, la température baissait le soir mais continuait à frôler les trente degrés à mi-journée, le soleil blanchissait, le ciel éblouissait, il n'était plus question de lever le visage vers l'astre du jour dont les contours se noyaient dans un aveuglement brutal, la ville étouffait sous une poussière grise et l'humidité encourageait les moustiques à faire des heures supplémentaires, une réverbération brûlante forçait à plisser les yeux, on mouchait sale, on verdissait, on parlait d'azur en évoquant la côte mais le bleu n'existait plus que dans les musées, viendrait un temps où les hommes retourneraient à la terre, à plat ventre comme les lézards, ils se réfugieraient dans les crevasses avec les araignées et chasseraient la nuit, j'évitais déjà les rayons du soleil comme un vampire, je craignais pour la suite

9 Comments:

Blogger natouO said...

mon billet préféré so far!! EXCELLENT j'aurais voulu l'écrire moi même!!!

16:21  
Anonymous Lidia said...

Let's the sun shining, ne fixe pas de ton regard son arrogance automnale.
Eh lo, c'est vrai ton texte brille!

17:55  
Anonymous Lidia said...

La photo, oui la photo a quelque chose de divin.
La croix.
Elle me touche parce que l'automne la symbolise pour moi.
Elle est belle, dis le lui, n'oublie pas.
:-)

18:00  
Anonymous lo said...

le photographe lit aussi les commentaires, lidia, et même s'il ne l'écrit pas, croyez bien qu'il est sensible aux compliments que vous lui adressez — oui, cette dernière photo est très belle, lidia, je suis d'accord avec toi
lo.

18:28  
Anonymous claire said...

Heureux homme(s)! Je vous échange un peu de poussière de sirocco contre un litre de bruine et son vent de sybérie. Même tes cauchemars du sud me semblent suaves, lo.

19:13  
Anonymous lo said...

sirocco, claire?
si seulement
sibérie?
si j'osais
sinon, ça va?
lo.

09:02  
Anonymous claire said...

Je sais d'où vient la faute :
http://www.syberia-series.com/fr/screenshots-syberia-les-aventures-de-kate-walker.html

La fiction dépasse parfois la réalité.
Sinon, ça va bien.

04:45  
Anonymous Anonyme said...

même plus besoin de quitter nice pour frôler le fantastique...c'est vraiment bien.Je vais être inquiet en sortant...guetter les "signes".


B.Nonyme

10:52  
Anonymous is* said...

beau texte, encore !
mais ça fait peur parce qu'on y a tous déjà pensé...

22:17  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home