23.7.08

l'enfance



je ne parle pas du passé, je ne parle pas de l'enfance, je ne convoque pas — ou très rarement — les souvenirs de cet âge-là, quand on n'avait pas d'autre choix que celui d'obéir, se laisser enfermer sans protester, sage, heureux sans pourtant le savoir que quelqu'un prenne les décisions pour soi, qu'il en assume les responsabilités et les drames éventuels qui, à l'abri de la chambre à la porte close, ne nous atteindraient jamais

3 Comments:

Anonymous Lidia said...

Si lo, tu en parles...
Tu le racontes à chaque fois que tu écris parce que l'enfance est écrite en toi, même quand tu ne la convoques pas.
Nous sommes le résultat de ce que nous avons vécu.
Tu me touches.

18:59  
Anonymous helenablue said...

Lo ,
qu'on les convoque ou pas , les souvenirs de l'enfance sont engrammés en nous ...c'est normal...

vrai ,on n'avait pas d'autre choix à l'époque mais aujourd'hui oui...

une femme parle vraiment de tout cela d'une maniére remarquable c'est Alice Miller , plusieus livres :

La connaissance interdite

L'avenire du drame de l'enfant doué

La souffrance muette de l'enfant


et beaucoup d'autres , cette femme a été une révélation dans ma vie ...
tout n'est pas aussi simple , la porte est close , sans doute mais la piéce nous appartient ;...

21:20  
Blogger slumblogger said...

J'adore, les deux, image et mots résonnent très bien en moi.

14:45  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home