9.7.08

la carapace



les vagues s'écrasaient sur les galets, j'avais tourné le dos à la plage et commandé une mauresque mais le bruit de la mer me rappelait à elle, j'avais abandonné les affaires sur la table en tek et, les pieds nus, j'avais marché vers le rivage, l'écume s'enroulait autour de mes chevilles et montait sur les cuisses, je m'étais penché en avant et j'avais pris l'eau dans les paumes, je m'en étais coiffé à plusieurs reprises, le sel séchait autour des yeux et sur le visage, la carapace qu'il avait formée avait craqué un peu plus tard et ma peau, neuve, libérée, avait retrouvé son éclat, sa respiration, je revenais

1 Comments:

Anonymous Lidia said...

lo salé par l'eau salée.

C'est vrai, il m'est arrivé des dizaines de fois d'accomplir ce geste et d'avoir ressenti mon visage craqueler comme la peinture vieillissante d'un tableau.

11:45  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home