18.7.08

l'automne



la fatigue n'avait rien d'exceptionnel dans la mesure où l'appartement donnait au sud, malgré les persiennes closes la chaleur s'infiltrait, portée traîtreusement par le souffle du vent qui donnait l'illusion, l'espace d'une précieuse seconde, qu'il faisait plus frais, on attendait pourtant un second souffle, qui permettrait de redresser la tête, de décoller le corps moite des tomettes poisseuses et de croire une nouvelle fois qu'à la mi-juillet, l'automne était en marche et l'été, brûlant et vide, derrière soi

6 Comments:

Anonymous Lidia said...

Tu as cette façon détachée surprenante de faire ressentir la chaleur du carrelage...
Ton imparfait prend toujours des allures de perfections, il y a ici, chez toi, quelque chose d'étrangement agréable, un souffle de vie.

20:44  
Anonymous Anonyme said...

bientôt noel et son blanc manteau...



B...

21:09  
Anonymous Nicolas Bleusher said...

L'automne est ma saison préférée : c'est l'époque où j'aime m'acheter de nouveaux vêtements ! L'été n'est souvent agréable que le soir, à l'heure du repas, en extérieur, à proximité d'un point d'eau carrelé.

Deux beaux exemples de fadaise !

02:42  
Anonymous lo said...

imparfait parfait, fadaises et noël blanc : l'automne inspire quand l'été expire
lo.

11:57  
Blogger natouO said...

moi je l attends cet été avec impatience, merci pour l instant de me le faire vivre par bloguration!

18:09  
Anonymous lo said...

vivre par bloguration, nat?
on aimerait y avoir pensé les premiers
merci de tes nombreux commentaires et bises anglaises, donc rares
lo.

18:54  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home