18.6.08

l'averse



la crise, pareille à une averse brutale, déferlait sans crier gare, elle aveuglait, crépitait, déformait, il n'y avait plus de perspective, aucun paysage familier à travers le carreau délavé, elle disparaissait comme elle était venue, le ciel se dégageait soudain, les larmes séchaient sur la vitre et là, à mes côtés, reconnaissable et fidèle : toi

richard long, white water falls, mamac

4 Comments:

Anonymous Lidia said...

Déclaration de lumière.
Vous décrivez un soleil, il réchauffe et brille à vos côtés...

Très beau.

11:16  
Anonymous lo said...

votre commentaire l'est tout autant
lo.

12:11  
Anonymous Anonyme said...

ton texte m'a plu averse...

19:13  
Blogger Rosiana Monbon said...

Merci beaucoup pour ce site et toutes les informations qu’il regorge. Je le trouve très intéressant et je le conseille à tous !
Bonne continuation à vous. Amicalement

voyance par mail ; voyance par mail gratuite


16:22  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home