15.6.08

la série policière



le crime ouvrait sobrement le bal, l'heure n'était plus à la surenchère d'hémoglobine, il fallait faire place à l'enquête, à sa méticulosité froide, de l'autopsie aux résultats, on mettait en lumière les failles du système, certes on arrêtait les suspects mais c'était davantage l'interrogatoire que le mobile qui captivait, la série policière ne cherchait plus à choquer mais à enseigner, on zappait de morgues en commissariats, de bureaux du procureur en salles d'audience, si l'information avait renoncé à son rôle pédagogique, la fiction se chargeait de l'éducation des spectateurs, à terme on bénéficierait d'un véritable savoir-faire

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home