29.9.06

le filet



certains jour, envoyer des mails te semblait vital, tu ne savais pas pourquoi ça te prenait alors, c'était comme si tu ne pouvais pas t'en empêcher, alors que tu repoussais tellement de phrases, de questions, de demandes et d'audace, certains jours tu laissais tomber la pudeur, la retenue, la politesse parfois même, tu disais -du moins tu écrivais- les choses qui te trottaient dans la tête depuis trop longtemps : telle cette éditrice qui n'avait pas repris contact avec toi et tu t'inquiétais qu'elle ait pu ne jamais recevoir ton manuscrit; tel cet auteur que tu remerciais pour sa venue dans ta ville alors que tu t'étais promis pourtant que tu le laisserais t'écrire le premier; tel cet homme dont la photographie t'avait plu mais tu savais que tu n'avais rien à offrir, alors à quoi bon?
tu envoyais des mails, tu envoyais des messages, d'aucun dirait : des bouteilles à la mer, mais il n'y avait pas d'eau, juste un filet gigantesque qui permettait que les gens se contactent, qui te permettait en tout cas à toi de les contacter, tu préférais ne pas te faire trop d'illusions sur la suite des événements

1 Comments:

Blogger maria said...

Bonjour une petite visite de courtoisie pour découvrir votre blog bravo il est vraiment sympa je dépose mon vote et je t'invite a visiter le mien


voyance gratuite mail

15:36  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home