31.7.06

superman



était-ce la mâchoire trop carrée, le bleu surhumain des yeux ou la mèche noire qui, dans l'effort, rebiquait parfois sur le front? la toute-puissance ne m'intéressait pas, ce qui me tenait en émoi, ce qui m'attachait au personnage, c'était l'échec, la possibilité de l'échec, la rupture éventuelle, ce que j'attendais, c'est que superman craque, qu'il s'effondre, qu'il cède enfin, un genou en terre, la nuque rompue et la cape lourde sur ses épaules affaissées, que ses traits se brisent, qu'il renonce, qu'il admette enfin qu'il n'était pas taillé pour le rôle, qu'il prenne un petit appartement dans l'east side, qu'il achète des débardeurs, qu'il traîne un soir, solitaire, à la terrasse fraîche d'un bar de greenwich village et que son sourire ultrabrite s'épanouisse à nouveau quand nos verres se rencontreraient

4 Comments:

Blogger slumblogger said...

C'est une version qui me plairait aussi. Mais j'ai peur que Superman renonçant devienne un homme de haine qui se détruise en emmenant les autres avec lui, en utilsant sa force dans un suicide collectif.
L'Amérique perdrait son héros dans un Sardanapale version contemporaine.

19:17  
Anonymous a.k.a. hannah said...

tu adores donc Spider-man 2...

20:32  
Anonymous Azure-Te said...

Entre être Superman et avoir "un petit appartement dans l'East Side", moi je peux te dire que mon choix serait tout de suite fait.

19:35  
Blogger Echine said...

Bon sang, comme j'aime tellement ce petit texte...
Et cette photo.

12:51  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home