27.7.06

l'année suivante



on buvait un verre à montpellier, au café de la mer, elle nous avait rejoints à l'heure dite, c'était l'année suivante, juillet à nouveau, elle parlait avec toi, de nice, du passé, j'observais son profil acéré, le regard noir planté au fond de tes yeux et le sourire merveilleux qui transformait son visage, elle s'était tournée vers moi brusquement, elle avait bu un verre la veille, au même endroit, avec guillaume dustan, qui lui avait dit qu'il allait me publier, elle m'avait demandé : le livre sort quand?
j'avais répondu que j'attendais un message et la signature du contrat, je ne savais pas encore que ces choses-là prenaient du temps et que je n'avais aucune patience

1 Comments:

Anonymous Jonas de Dieppe said...

Angot, Dustan... mais toi ?
Tu m'enverrais un exemplaire ?

00:04  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home