20.7.06

le courant



tu te penches sous le bureau, le sang te monte à la tête, c'est un effet de la chaleur ou un énervement soudain, tu évites de jurer, ça ne sert généralement à rien, tu ne comprends rien aux fils, tu as l'habitude de les regrouper savamment pour avoir le plaisir de t'y retrouver lors de ta prochaine visite mais c'est un lieu commun que de dire que les fils électriques ont une vie propre et ce n'est jamais le bon cordon que tu tiens entre tes doigts fébriles, tu cherches une explication qui n'existe pas dans un juron qui t'échappe finalement, derrière toi il te demande si ça se passe bien et, le cou rompu, incapable de redresser le visage, tu grommelles un devine qui se passe de tout commentaire, tu finis par démêler la pelote improbable, tu retiens ta respiration pour éviter la poussière qui s'en dégage, tu branches l'appareil, après tout, tu avais un but précis, très simple, ajouter une fonction à ton installation déjà bien chargée, le voyant passe au vert, tu le retrouves dans la cuisine, il te sert un verre de vin en souriant, le courant passe

2 Comments:

Blogger natouO said...

superbe

18:29  
Anonymous Sébastien said...

Petit comment juste pour dire que cette photo est splendide....Elle me donne l'impression d'une chevelure clairsemée qui s'etendrait au sol...qu'on aurait déposée sur une table...et en matière de cheveux, j'en connais un bout.

Bise

21:55  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home