16.7.06

les quantités



sa mère lui dictait au bout du fil la liste des courses qu'il lui apporterait à sa prochaine visite et qu'il notait sur un post-it, on pouvait y lire : 1 roast-beef 300 g, 8 pdt, 1 laitue, 4 pêches jaunes, 3 bananes, et c'était particulièrement cette précision-là, le nombre de fruits désirés, pair pour les uns et impair pour les autres, qui retenait mon attention, je m'imaginais que sa mère avait mûrement réfléchi sa décision avant de passer le coup de téléphone et je me demandais si d'une semaine à l'autre les quantités variaient, et si oui, quel en était le motif

3 Comments:

Anonymous coumarine said...

l'habitude...simplement l'habitude qui rigidifie les listes et les tâches.
Ca rassure les post-it

23:11  
Anonymous mysterious rick said...

ce ne sont pas les quantités qui importent mais la qualité.
la qualité de la relation entre une mère et son fils.
Regarde la mère et tu reconnaitras le fils.

21:03  
Anonymous Azure-Te said...

C'est fascinant, cette obsession du comptage. Il y a de la folie là-dedans, comme un atavisme de pauvreté devenu maniaque, une nécessité devenue maladie, une logique devenue perversion.
Et c'est le fils qui fait les courses pour alimenter sa mère : le tableau clinique est complet.

16:33  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home