19.1.10

le rapport de police



tu remarquais au premier étage une ligne de lumière sous une porte qui dessinait un angle parfait dans l'obscurité de la cage d'escalier, je fixais un point rouge inondé de soleil sous les chiffres en quartz du radio-réveil jusqu'à ce qu'il soit avalé par le plastique translucide, je buvais un café, un second, le rapport de police sous les yeux, dont l'exposé très renseigné des termes du plagiat peinait parfois à me convaincre mais me passionnait : la ligne de lumière, assurément, serait visible de tous, comme les pointillés orangés qui soulignaient à présent l'heure au réveil — les mots, écrivait l'auteur, ne se trouvent pas quelque part, dans une sorte de réservoir préexistant à l'écriture, (ils sont) inscrit(s) en soi comme le rythme aux tempes, ou la forme unique de cette main qui écrit

3 Comments:

Anonymous Charlotte said...

Copier pour coller à soi: Cela ne colle pas et bien ensemble. Cela crève les yeux.

16:58  
Anonymous n said...

la verité vous crève les yeux! vous ne la voyez donc pas?
les mots sont donc inscrits en nous.. quant est il des personnes qui n'arrivent pas à mettre des mots sur leurs emotions? sont ce les emotions qui sont inexistantes voire fausses ou bien le vocabulaire qui est trop pauvre?
Heureux les simples d'esprit le royaume des cieux leur appartient

14:47  
Blogger lora said...

Merci beaucoup pour le information. Votre instructif et utile tous les articles et des conseils sont étonnants. J'espère que votre prochain article est utile pour nous.



voyance, consultation voyance

15:09  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home