17.8.09

l'enfer



chaque journée semblait plus chaude que la précédente, l'air dansait par-dessus les champs, les nuages encerclaient la laune sans jamais coloniser le ciel invariablement bleu, les débardeurs brûlaient la peau et les fronts exsudaient une transpiration glacée dont tu t'étonnais en suffoquant, je t'expliquais que l'organisme avait pour devoir de protéger le cerveau en toutes circonstances, il refroidissait la boîte crânienne pour que la machine ne surchauffe pas, on frisait cependant l'insolation, la constance du vent, non content de ne rien y changer, pimentait au contraire la torture, on avait été imprudent, orgueilleux, on avait demandé l'enfer, on était servi

1 Comments:

Blogger etoile0045 said...

je vais prendre le temps de découvrir ton nouveau blog, mais je reviendrai sur ton site…Au fait la citation en bas de ce nouveau blog m'a particulièrement touchée... je voulais la recopier, mais je viens de voir que ça a changé !
Toilettage chiens

12:19  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home