21.8.09

le siège



les dinosaures avaient envahi à l'aube la propriété voisine et les fusils des chasseurs retentissaient dans les brumes matinales, on s'était replié dans la maison, on avait fermé les fenêtres et on avait enfoui la tête sous les oreillers, tu geignais dans ton sommeil, on avait quémandé la veille une ouverture exceptionnelle le long des remparts d'aigues-mortes que l'on avait empruntés en sens inverse de la promenade, d'abord parce que l'on ne pensait pas en faire le tour, puis, emporté par la vision des montagnes de sel rose, parce que l'on n'avait pas eu le courage de revenir en arrière, l'issue interdite (et périlleuse) nous avait été accordée et l'on s'était senti invincible, au matin la résidence était attaquée, confirmant tes rêves de persécution, tiendrions-nous le siège?

1 Comments:

Anonymous Sébastien said...

Mon Dieu, rêve-je ou cette note se termine par un "?" ?

13:54  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home