15.5.09

les guerres psychologiques



il régnait une agressivité diffuse sur les réseaux sociaux en ligne et dans les messageries que l'on occupait, qui se manifestait au quotidien par le silence que les protagonistes s'opposaient et que l'on rompait parfois au risque de mal tomber ou que l'autre brisait, tombant mal en effet, énervant malgré lui comme on dérangeait malgré soi, par amitié, par besoin ou pour toute autre excuse que la virtualité avait, le croyait-on, permise quand il n'en était rien : on avait seulement déplacé les guerres psychologiques du terrain concret à l'onde électronique, savourant une modernité qui n'était que de façade — les sentiments humains, comme leurs propriétaires, demeuraient, identiques et cruels

5 Comments:

Blogger François le niçois said...

Extraordinaire photo que cet arbre qui semble réseau (a)social à lui seul. Comment fonctionne votre alchimie ? Qui, du texte ou de la photo, précède l'autre ?

16:30  
Anonymous lo said...

qui, de l'œuf ou la poule… tu sais
lo.

16:49  
Blogger brigetoun said...

oui dà - et oui l'arbre est merveilleusement extravagant

17:25  
Anonymous Emily S said...

cruel mais tendre aussi parfois, non?

15:32  
Anonymous Hab said...

on se prend à chercher la silhouette qui d'habitude figure... d'accord sur ce que vous dites de ces univers, où l'électronique trouve vite ses limites

06:53  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home