30.4.09

avignon



on avait passé les remparts au sud de la cité, on avait continué droit devant soi avant de tourner à la carreterie, on avait arrêté la voiture à deux pas de l'oriflamme où l'on avait habité un été et de la petite saunerie où l'on logeait cette fois, derrière les murs orangés du palais des papes qui se dressait dans le bleu soutenu du printemps, on avait monté les marches millénaires vers les jardins avec au cœur la mémoire des cors quand les drapeaux flottent dans la nuit, avignon réveillait malgré soi des nostalgies d'enfances et de festivals, de noblesses et de servitudes, on y courbait la tête le long des rues pavées, humble et envieux, pour ne pas surtout s'y tordre les chevilles et pouvoir rejoindre le pont, à mi-chemin sur le rhône, où les beaux messieurs font comme ci

2 Comments:

Anonymous lidia said...

On y danse(et y avance)tous en rond.

07:37  
Blogger Jordie Nilla said...

Ton site est tout simplement et superbe. Bravo à toi bisou.
voyance mail gratuite

09:37  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home