4.5.09

la respiration



on avait découvert mon image multipliée sur les réseaux informatiques, depuis le site des rencontres cinématographiques gay et lesbiennes qui avaient lieu à nice et pour lesquelles j'avais joué le jeu de la pose jusqu'à celui, plus inattendu, d'un syndicat national qui affichait mon visage souriant, auréolé de ballons multicolores, pour témoigner de la manifestation, tu avais brusquement perdu ton exclusivité sur moi et sans doute était-ce pour cette raison que tu avais proposé à ce magazine en ligne des clichés sur lesquels je ne figurais pas et qui avaient été immédiatement acceptés, offrant à ton art — et à ta reconnaissance — une respiration nécessaire et superbe

2 Comments:

Blogger François le niçois said...

je ne sais pas bien si c'est un peu de ma faute ou si c'est grâce à moi
en tout cas c'est très agréable de te photographier lo. (réolé) car tu es offert, disponible, consentant...
je suis en train de découvrir le rapport étrange entre le photographe et son sujet/objet
jean-luc verna est étonnant au delà du cabotinage mais de manière positive

01:16  
Anonymous plum said...

Oh niçois qui mal y pense!!!

16:30  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home