25.4.09

le grand loto de l'univers



l'électrophone à même le sol sur le carrelage brun de la salle à manger, le vinyle, sorti de sa pochette bleutée d'immeubles en contre-plongée, offrait ses sillons brillants au saphir de l'appareil et les voix de la troupe venaient se mêler aux rires des convives autour de la table dressée pour la fête, j'avais douze ans, je ne savais pas encore que je ne voyais que la surface d'un monde en technicolor et que l'envers du décor me réserverait quelques surprises, et si je n'avais pas tiré le bon numéro au grand loto de l'univers, le mal dans la peau pourtant, vif déjà à cet âge-là, me permettrait un jour d'être un artiste — je reprenais les couplets, les yeux noyés dans la nuit noire, dans l'espoir d'une étoile filante

john m. armleder, e hoi e, villa arson

5 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Et les terriens en détresse n'en finissent plus de lancer des S.O.S...

Cécile

16:42  
Anonymous lo said...

je savais que tu y serais sensible
bon dimanche sur la terre — et sous la pluie (d'étoiles?)
lo.

12:00  
Anonymous aka hannah said...

Prehistory, part II...

23:01  
Anonymous lo said...

je savais que hannah y serait sensible et l'entendrait comme tel,
lo.

11:09  
Blogger Jordie Nilla said...

Bonjour, j’adore vraiment ce que vous faites je me demande comment j'ai pu rater votre blog.
voyance gratuite par telephone

09:39  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home