5.4.09

la question du temps



cinq années passaient sur l'écran de télévision et la question du temps ouvrait le bal, dont certains effets pouvaient être naturels, attendus quand d'autres racontaient une nouvelle histoire, construite sur quelque drame ou quelque heureuse surprise, cinq années ce n'était pourtant pas grand chose, doublées on obtenait une décade qui, multipliée par deux, trois ou cinq, résumait des vies, j'avais commencé à quadriller l'existence vers dix ans justement, appliquant la multiplication à ma propre personne et me rassurant d'autant, puis la distribuant aux gens autour de moi et en découvrant l'épouvantable vérité, je reprenais le calcul à l'envers, j'en réduisais l'exponentiel à son minimum pour m'offrir le maximum de temps, je comptais sur l'âge pour m'apporter sagesse et sérénité, au contraire de quoi cinq années s'envolaient dans un souffle, et cinq encore

2 Comments:

Blogger François le niçois said...

Cinq seins sains, ceints ou dénudés mais certainement pas saints

09:18  
Anonymous Susan,eddie,gabynlinette,bree said...

je suis vraiment nulle en maths
je suis desesperée....

PS as tu essayer de te dedoubler?

19:12  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home