28.11.07

l'inauguration



on avait compté le nombre de personnes qui s'entassaient sur le quai, c'était mathématiquement impossible, le tramway était arrivé en carillonnant gaiement, rempli jusqu'à la gueule, il s'était immobilisé pour libérer les rares usagers qui avaient atteint les uns leur but, les autres leur limite, le long de la rame ça affluait pour monter dans le wagon, ça y allait de son enfant, de son chien, de sa poussette ou de son caddie, tout ce que ça tenait à la main était susceptible de garantir l'accès, en mordant ou en blessant si besoin était mais il fallait être de l'inauguration, la gratuité du week-end n'était qu'une excuse, on se remémorait avec nostalgie les images des métros parisiens aux heures de pointe, ç'aurait été dommage quand même de ne pas en profiter, on avait rejoint le troupeau en poussant à notre tour, sourires écrasés contre des bras levés, les portes s'étaient refermées sur nous, l'humanité glissait sur ses rails, étouffée, comprimée, absurde et victorieuse

4 Comments:

Blogger is* said...

j'adore la photo, très bon dosage...
j'avais eu des échos de l'affaire, mais votre version est particulièrement délectable !

22:52  
Anonymous Mat said...

On regretterait presque de ne pas avoir été à Nice pour l'inauguration... Ces bras, cette proximité, voire promiscuité... Odeurs, lumières, pressions, tensions, libération !!! C'est presque sexuel... ;-p

01:08  
Anonymous b said...

c'est vrai que la photo est bien trouvée...

02:34  
Blogger Meera Saif said...

Merci pour cette analyse claire, rigoureuse et pertinente.
voyance gratuite mail

17:23  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home