24.10.07

la modestie



on avait poussé la porte du café des sports de nérondes, on avait marché jusqu'au comptoir où l'on avait commandé deux cafés, la fille derrière le bar avait demandé si on les souhaitait normaux ou comme d'habitude, on avait été surpris, c'est vrai qu'on l'aimait serré mais notre dernière commande dans ce café-là datait de l'été, on avait opiné en souriant, des clients nous saluaient chaleureusement, on s'était dit qu'on devait avoir quelque chose, on en avait eu la confirmation quelques jours plus tard à lyon en entrant deux matinées de suite dans le même café, la serveuse avait demandé si l'on prendrait comme la veille, on l'avait défiée d'un hochement de tête et elle avait récité sans erreur la commande, on s'était regardé médusés, on avait définitivement quelque chose d'unique — une veste à capuche vert pomme, pensais-je modestement

7 Comments:

Blogger slumblogger said...

Jamais vu ça par chez nous. C'est le bar à côté de la BF15 ?…

09:29  
Anonymous Nath said...

Vert pomme ? J'comprends mieux alors :)

09:32  
Anonymous lo said...

non, slum : cherche encore ;-)
lo.

09:38  
Blogger natouO said...

Mort de rire!!
j'adore ce texte et comme d'habitude tout ce qu'il ne dit pas et qui est plus lisible que ce qui est ecrit... mais comment fais tu celà? Du génie sûrement....qui essaie de se faire passer pour une pomme!

08:50  
Anonymous Shag' said...

Pomme C ! :)

13:18  
Anonymous Anonyme said...

On avait bien rigolé aussi quand vous avez réparé l'halogène. On avait fait une belle route ensuite. On avait espéré qu'un jour, on dirait des choses intéressantes en ouvrant la bouche. On avait respecté l'indiscrétion surtout... ;-p

01:23  
Blogger Meera Saif said...

Je découvre ton blog et je suis très intéressée par toutes ces ressources.
voyance mail gratuite

17:27  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home