13.10.07

la nouvelle vague



on avait garé la voiture entre une volkswagen blanche et un tacot indéfinissable, on allait voir des amis introduire un groupe reconnu sur la scène d'un théâtre de banlieue, c'était en soi un acte de résistance, se rendre dans ce quartier sensible uniquement pour une première partie, on avait quitté le concert pendant l'entracte et on avait rejoint la voiture qu'encerclait à présent une cinquantaine d'autres véhicules, il n'y avait pas de signalisation dans le parking et la vague suivante s'était déposée à la suite de l'autre sans se soucier d'un éventuel départ anticipé, on avait regardé le spectacle avec désolation, celui du parking d'abord, un peu abasourdis par l'incohérence humaine, puis une fois le chemin rebroussé, le groupe vedette qui faisait sacrement bien son job et on avait tapé des mains, philosophes, en attendant que ça passe

"on fait le mur…", espace de l'art concret, mouans sartoux

4 Comments:

Anonymous Tietie007 said...

Cube qui me font penser au décor de la Cinémathèque français que j'ai visité cet été ...et où j'ai vu un film de Terence Fischer, L'empreinte de l'assassin.

18:50  
Anonymous sebastien said...

J'espère que le temps que ça passe n'a pas été trop douloureux...
Bises

00:17  
Anonymous lo said...

nous le jurons, tie, nous n'avons tué personne
quelle que soit la douleur, séb ;-)
lo.

11:25  
Blogger Meera Saif said...

Je viens de découvrir votre blog aujourd’hui et je pense que je vais passer plusieurs jours dessus.
voyance gratuite en ligne par mail

17:28  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home