10.11.06

le sexe



tu avais essayé d'exprimer quelque chose à propos du sexe et des auteurs, mais ça avait été mal compris, tu ne l'avais pas énoncé clairement et suivant l'adage fameux, il devait y avoir dans ta théorie un point que tu ne maîtrisais pas, tu voulais dire que les auteurs n'étaient pas crédibles dans la mise en scène esthétisée de leur sexualité, tu pensais aux corps laiteux qui glissaient sur la toile de cinéma et la voix de l'homme qui disait son texte, tu n'y avais pas cru un instant, il y avait une inadéquation flagrante entre la sexualité pudique que sa littérature offrait et la réalité de son corps à lui, de sa présence face au public qui l'écoutait, tu pensais que toi au contraire, tu étais fidèle à l'image de ta sexualité, tu ne trichais pas avec elle, elle était ton sexe mouillé, obscène et splendide tant le désir le gonflait, et les mots consignés dans ton journal, comme les photographies de jeanpierre qui te saisissaient dans la jouissance, ne cherchaient pas les synonymes dans le plaisir, solitaire ou non, ils te livraient tel que tu étais, tu disais que les auteurs avaient un cap à franchir, celui de leur corps figuré, en branle, tu espérais que tu serais celui qui franchirait ce cap, ta peau ne t'appartenait pas davantage que tes sentiments

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home