5.10.06

strip-tease



le choix des vêtements n'était pas difficile en soi, c'était plutôt définir le moment où tu devais t'habiller qui posait problème, tu pouvais laisser passer les minutes jusqu'à leur dernière extrémité avant de te jeter littéralement sur les fringues de la veille ou de taper au hasard dans les placards de la chambre, tu aimais pour cela l'hiver qui te permettait en un temps record d'accumuler diverses couches de vêtements, non pas que tu craignais le froid (au contraire, tu avais mis un point d'honneur à ne jamais en souffrir, imitant en cela l'impassible déesse noire qui te tenait lieu de référence), mais tu te laissais ainsi la possibilité d'en changer au gré du temps, selon que ce que tu portais te convenait ou non, l'été était un supplice, passés les jeans immuables et un polo terre, tu regardais tes bottes et tes pulls avec nostalgie, l'hiver tu muais au fil des heures -restait cette satanée peau qui te collait au cuir, dont tu ne te débarrassais pas, qui te suivrait jusqu'au jugement dernier, que tu étais trop lâche pour éplucher méticuleusement, lambeau après lambeau, et voir enfin ce que tu avais dans les tripes

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home