25.5.06

hygiénique



on ne parle jamais des toilettes, on ne dit pas ce que l'on y fait, comment c'était, si ça a fait mal ou si c'était agréable au contraire, on ne dit pas les bruits, les odeurs, les sensations au passage, on dit par contre la morve, le vomi, le crachat et le sperme, on jouit, on se mouche, on se cure les oreilles et le nez, on se brosse les dents, on s'épile, on se coupe les ongles, on se douche, on se lave, on pisse, on va jusqu'à l'urine, on ne la dépasse pas, on gère les liquides mais on ne cherche pas à savoir ce que deviennent les solides, on ne prend pas en compte le métabolisme, la transformation des aliments, on ne prend pas en compte la machine, on ne garde de la nourriture que la notion de plaisir, on ne se dit pas que c'est un carburant, bien plus cher que l'essence des voitures et des avions, bien plus raffiné aussi, qui pourtant, à l'image des gaz d'échappement, se volatilisera en odeurs nauséabondes mais ne se contentera pas de cela, il générera des déchets, des excréments, de la merde inutilisable pour le corps, on dit la poubelle, l'action de jeter, on dit le détritus, la besogne ingrate du ramassage, on fronce les sourcils quand le personnel médical pose la question des selles, on touche à l'intime, au privé, on parle de ce dont on ne parle pas, on pince le nez, on ferme les yeux, on détourne la tête, on nie la réalité de la machine pour ne pas affronter la vérité du corps, sa triste fonction, sa date de péremption et la déréliction, inévitable

12 Comments:

Anonymous Victor Lamb said...

Ce texte est implacable.
Dois-je l'avouer, j'adore visiter le rayon "Parfums d'ambiance & Papiers de toilette" dans les super marchés :)

20:24  
Anonymous Azure-Te said...

Ce texte est à chier.

00:46  
Anonymous Coumarine said...

Un peu peur de m'introduire dans votre sphère...après tout je ne suis qu'une femme ;-))
petite précaution oratoire pour dire que j'apprécie tellement qd les choses même les moins évidentes à traiter le sont de cette manière, dans une écriture dont j'apprécie chaque mot

09:53  
Anonymous lo said...

mon premier livre, autobiographique, s'intitule laura ;-)
bienvenue, coumarine
mention spéciale à azure, je me demandais qui oserait…
lh.

10:00  
Anonymous Coumarine said...

merci...j'avais un peu peur
(euh...pas bien compris le comm chez moi hein, suis ptèt bouchée hein!)

12:07  
Anonymous lo said...

de l'intérieur à l'extérieur, les différences… l'identité est une poupée russe, coumarine
lh.

12:19  
Anonymous Azure-Te said...

Lo : tu peux toujours compter sur moi.

15:11  
Anonymous Victor Lamb said...

> Lo: Passer derrière le commentaire d'Azurte-Te, non merci ! :)

00:47  
Anonymous rick said...

beaucoup de comm sur le scato logique!!!!

19:49  
Anonymous lo said...

logiquement, rick?
lh.

19:51  
Anonymous rick said...

tout ce qui touche les profondeurs est impudique. l'ame est une merde on la cache au plus profond de soi de peur de l'exposer aux yeux du monde.

19:52  
Anonymous lo said...

tu lis la mienne en ce moment
où exposes-tu la tienne que je lise à mon tour?
et : on se connaît?
lh.

19:57  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home