26.4.10

la belle existence



je négligeais l'emploi du temps, du moins étais-je traversé dans la journée de pensées et d'accroches qui auraient dû être suivies d'un texte mais ne l'étaient pas, que j'oubliais fréquemment sur un coin de trottoir ou qui ne survivaient pas à l'exercice quotidien de la rédaction publicitaire, je me disais que leur disparition avait une raison, un manque d'intérêt, une facilité, une maladresse ou une redite inutile, on traversait paris deux jours durant sans que tu ne sortes non plus ton appareil-photo du sac, je me demandais si l'on était arrivé au bout de quelque chose, qui avait eu une belle existence mais ne méritait pas de continuer, ou si, à l'image de tout employé, les artistes avaient aussi parfois besoin de vacances

kawamata, the "huts", centre pompidou

5 Comments:

Blogger brigetoun said...

heureuses (pour nous) interruption des vacances

21:27  
Anonymous lo said...

vous me connaissez, brigitte : je fais toujours le contraire de ce que j'écris
amicalement,
lo.

21:37  
Blogger Dododronte said...

vous négligez l'emploi du temps...

22:04  
Anonymous lo said...

plus pour longtemps
lo.

00:04  
Blogger Desiderata said...

Les artistes n'ont jamais besoin de vacances mais il leur arrive, par quelque résurgence de conformisme,d'en éprouver l'envie...

21:25  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home