8.10.09

l'irrévérence



on assistait avec assiduité à la projection de films exigeants entouré d'un public issu presque à cent pour cent des centres d'art — j'oubliais à chaque fois combien les étudiants pouvaient faire preuve de peu de patience et de respect envers le travail d'autrui, sous couvert d'une joie de vivre égoïste dont nul autre ne pouvait saisir l'intelligente irrévérence dans leur esprit étroit, et je leur souhaitais un accueil comparable le jour où ils tenteraient de faire leurs preuves dans le monde impitoyable de la création, avec l'espoir qu'ils s'en mordraient alors les doigts, incapables de confesser à leur audience désinvolte qu'ils avaient été comme elle, méprisants, prétentieux, inutiles et tellement prévisibles

margaux szymkowicz, abus de joie, château d'avignon

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home