20.7.09

l'enquête exclusive



nice, apprenait-on sur la petite chaîne qui monte — d'un sale cran à chaque prestation nuancée de son présentateur-vedette à particule —, faisait le grand ménage avant l'été, six cents caméras supplémentaires surveilleraient bientôt les axes principaux dont l'enquête exclusive, et exclusivement policière, s'écartait généreusement pour verbaliser un pizzaiolo à l'ouest et un restaurateur africain récidiviste, et stigmatiser les quartiers nord et les moulins à coups de projecteurs sur les façades, de parlophones écrasés au milieu de la nuit et de flash-balls, tendrement rebaptisées muffins pour que les touristes de qualité (sic) espérés par la municipalité, rassurés par la politique new-yorkaise du maire et à qui seuls l'émission s'adressait, puissent traverser la promenade des anglais à cent kilomètres à l'heure, continuer (à raison) d'ignorer la ville et poursuivre leur route vers monaco

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home