1.6.09

le turc



j'avais la faculté de mémoriser rapidement les langues étrangères et leur accent particulier, je travaillais par étymologie et logique mathématique pour reconstruire le langage d'après ce que je comprenais de sa phonétique ou de sa grammaticalité, j'avais été paresseux avant istanbul parce qu'il me semblait que mon talent s'émoussait avec l'âge, aussi n'avais-je prêté l'oreille au turc que la veille du départ, comprenant, mais trop tard, que la langue aurait demandé une application plus grande lorsque l'on me souhaitait la bienvenue dans un café, que je remerciais avec un temps de retard et que le serveur, dubitatif sur mon origine, me priait dans un anglais malaisé de répéter ma commande

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home