6.6.09

la planète



la ville de nice avait convié ses habitants à la projection en plein air d'un film dont la liste des sponsors, des entreprises pour qui la sauvegarde de la planète tenait lieu d'assurance financière sur l'avenir mais qu'ils applaudissaient quand même pour leur bel engagement, s'affichait sans vergogne et dessinait, en préambule de la leçon d'écologie démagogique et moralisatrice qu'ils allaient suivre, téléphone portable à l'oreille et pétrolette vrombissante sous les fesses, les quatre lettres bavantes de nostalgie d'un titre qui évoquait le feu de cheminée et la soupe de maman — c'était sans regret aucun que l'on tournait le dos à la liesse populaire et que l'on quittait la côte d'azur pour la campagne

5 Comments:

Anonymous Home eric said...

l'yliade et l'odyssée de notre célèbre Homere d'alors contraste avec la merde d'aujourd'hui dans laquelle nous pataugeons avec insouciance.

13:46  
Blogger Al' said...

"une oeuvre de propagande" selon les propres mots de Yann Arthus Bertrand... moi, la propagande, quelque soit son bord, c'est un mot en cinq lettres qu'elle m'évoque...

19:35  
Anonymous Anonyme said...

superbe photo en tout cas...

C. Nonyme

00:23  
Blogger michel said...

bravo pour votre site
nous avons installé un lien pointant dessus

22:59  
Anonymous Anonyme said...

on se demande quelle va être la décision prise par cette assemblée de balais...

09:14  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home