1.2.07

le cinéma



il n'y avait que dans les films que les héritiers étaient heureux de découvrir une caisse pleine de vieux courriers, ils ouvraient les enveloppes avec émotion, y dénichaient des secrets enfouis, des amours inédites, ils se replongeaient dans la vie des aïeuls avec délectation et patience, la poussière avait heureusement épargné les piles de photographies jaunies et les lettres oubliées, les héritiers superbes n'éternuaient jamais en remuant les souvenirs des autres, il y avait là matière à écrire de belles histoires se disait-on la larme à l'œil, calfeutré mollement sur son siège de cinéma
la réalité était toute autre, j'avais enfin compris que les lettres que je gardais depuis mon enfance ne servaient à rien et je les détruisais méticuleusement, un sourire mauvais au coin des lèvres, la nostalgie était passée à la trappe et sa chute interminable me laissait parfaitement de glace

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home